Rejoignez le Club
Fan d'Oldtimer?Devenez "Classics"

Divers

Concours : remportez la BD « Coccinelles et Scarabées »

23 décembre 2020

Étudiante en journalisme au début des années ‘60, Margot aimerait écrire pour un magazine de mode comme sa meilleure amie, mais c’est une revue sur l’automobile qui l’engage. Si elle n’est pas vraiment passionnée par les voitures à la base, ses premières enquêtes prouvent que la jeune femme ne manque pas de talent. Bonne nouvelle pour les fans de Volkswagen que vous êtes : dans le tome 5 de ses aventures, « Les enquêtes auto de Margot », c’est la Coccinelle qui constitue le cœur de l’intrigue.

Une Cox à pédales, souvenir de son enfance, est le point de départ d’une enquête qui va mener Margot jusqu’à Wolfsburg et dans laquelle on retrouve, entre autres, Pierre D’Ieteren.

Au-delà de l’aventure, cette bande dessinée se veut être un témoignage historique. « J’ai toujours aimer intégrer ma fiction dans le cadre d’une histoire vraie », explique Olivier Marin, l’auteur. « Comme vous pouvez l’imaginer, je suis passionné par l’automobile de manière générale et par les voitures populaires en particulier. La Coccinelle de Volkswagen a un côté fascinant par son évolution et sa longévité. Pendant 30 ou 40 ans, elle a su évoluer et s’adapter aux nouvelles normes, par exemple pour les pare-chocs ou les clignotants, sans jamais renier son ADN. »

Féru de l’histoire de l’automobile, Olivier apporte un grand soin aux détails historiques. « Lorsque j’ai présenté la bande dessinée Coccinelle et Scarabées, certains m’ont critiqué par rapport à la couverture », raconte-t-il. « On voit en effet en arrière-plan les cheminées des usines Volkswagen de Wolfsburg. Sauf qu’il n’y en a que trois… » 

Une grossière erreur ? « Non, c’est tout le contraire », s’amuse Olivier Marin. « L’intrigue se déroule en 1962. Or, la quatrième et dernière cheminée n’est apparue qu’en 1966. »

Ce soin du détail, Olivier Marin le pousse jusqu’au choix des plaques minéralogiques des voitures que l’on retrouve dans ses bandes dessinées. « J’ai passé beaucoup de temps pour voir de quelle manière avaient été attribuées les plaques dans les pays où se déroulent mes aventures », sourit-il. « Je voulais absolument que les plaques soient plausibles pour l’époque, tant pour leurs couleurs que dans la manière d’attribuer les chiffres et les lettres. De même, les voitures illustrées sont toutes dans des couleurs qui étaient réellement au catalogue à cette époque. Pas question de mettre une teinte qui serait apparue après la période dans laquelle se déroule les aventures de mes héros ! »

Concours : 20 bandes dessinées à gagner ! 

Le Belgian VW Club propose à 20 de ses Membres de remporter une bande dessinée « Coccinelle et Scarabées ». Dix exemplaires en français et dix exemplaires en néerlandais sont en jeu.

Comment faire ? Rien de plus simple ! 

Envoyez-nous un mail à info@belgianvwclub.be avec comme objet « Concours BD ». Ajoutez-y votre nom, votre N° de Membre du Belgian VW Club et l’adresse postale à laquelle vous souhaiteriez que l’on vous envoie la bande dessinée si vous être l’un des heureux lauréats. 

Les dix premières demandes en français et les dix premières demandes en néerlandais (la date et l’heure du mail faisant foi) recevront donc cet ouvrage d’Olivier Marin, par ailleurs le dessinateur de la carte de vœux du Belgian VW Club cette année. 

Bonne chance !